Evelyne lit

Evelyne nous envoie une nouvelle de Tatiana de Rosnay, extraite de « Café Lowendal et autres nouvelles », et un extrait de « Harold et Maude » de Colin Higgins. Elle ne connaissait que le film, le livre est un petit bijou de drôlerie et de tendresse.

Les deux textes parlent d’une rencontre improbable. Elle a trouvé l’extrait de « Harold et Maude » dans une petite anthologie des plus belles premières rencontres de la littérature intitulée « Leurs yeux se rencontrèrent ».

Après novembre, décembre

Après les jeunes…les moins jeunes et la COVID.

Après les témoignages poignants des jeunes en novembre, nous faisons appel au plus de 65 ans.

Vous voulez témoigner sur la réalité de votre quotidien en ces temps de crise sanitaire? Comment cette crise impacte vos habitudes, vos loisirs, votre santé, vos suivis médicaux, vos sorties, votre vie sociale, vos rapports familiaux… ou pas?

Comment appréhendez-vous les fêtes de Noël? Avez-vous commencé à y songer?

Quelles sont les moyens de réinventer les rapports sociaux, vos astuces, votre inventivité?

Alors La baraque TV vous ouvre une tribune.

Contactez-nous au 03 85 56 14 06 pour que je recueille votre témoignage vidéo, ou audio, nous diffuserons sur la baraque TV, tous les témoignages reçus, dès décembre.

Merci

Hommage à l’école de la République de Véronique adhérente à la Baraque

Mon école de la République
Avec pour mission laïque
La transmission pédagogique
Tu pleures des larmes de sang


Mon école de la République
Toi qui sans faiblir instruit
Toi qui sans faillir construit
Tu pleures des larmes de sang


Mon école de la République
La tolérance pour seule religion
Le respect pour seule détermination
Tu pleures des larmes de sang


Mon école de la République
Dans tes valeurs empêchées
Dans tes paroles bâillonnées
Tu pleures des larmes de sang


Mon école de la République
Dans ton âme égorgée
Dans ton coeur transpercé
Tu pleures des larmes de sang


Mais mon école de la République
Toujours contre l’ignorance tu te dresseras
Toujours contre la violence tu seras
Et tes larmes de sang tu sècheras


Mon Ecole de la République
Véronique Régnier-Liaboeuf