Lectures d’avril

EVELYNE LIT

Je ne vais pas vous parler de tout ce que j’ai lu, simplement de ce qui m’a le plus marqué durant ces deux mois.  

-Arcadie (Emmanuelle Bayamack-Tam) : un roman inclassable, dont le style mélange allègrement langage TRES cru, dialogue “jeun’s” et magnifiques descriptions de la nature. L’histoire se passe dans une communauté en zone blanche (sans connexion), regroupant des gens abîmés dans leur tête et dans leur corps. C’est Fara, arrivée à 6 ans dans la communauté, qui a 15 ans quand commence le récit, qui raconte. Fara est laide, se sent fille mais a un corps qui n’arrive pas à se décider. Fara est intelligente, sensible, et observe tout. J’ai été happée par ce récit, malgré des passages allant très loin dans la description de la sexualité un peu tordue de tout ce petit  monde.  

-Arbre de l’oubli (Nancy Huston) : on suit, de manière non chronologique, 3 personnages sur 3 générations. Ce roman parle du douloureux problème de l’identité, quand on découvre qu’on est née d’une mère porteuse. C’est un peu fouillis, mais là aussi je me suis laissée emmener.  

-Glaise (Franck Bouysse) : roman sombre, se passant en 1914 au moment où tous les hommes valides vont partir. Nature impitoyable et âmes tourmentées des personnages, tout ça servi par une écriture que je continue à trouver magnifique.  

-Lire ! (Bernard et Cécile Pivot) : Le père et la fille parlent à tour de rôle de ce qu’englobe l’acte de lire. L’avis d’un lecteur “professionnel” et d’une lectrice “amateur”. C’est savoureux, drôle, et illustré de belles photos.  

-Joconde jusqu’à 100 (Hervé Letellier, dont, je tiens à le redire, j’ai beaucoup aimé le roman “L’anomalie”…) : 100 petits textes sur La Joconde, nous donnant le point de vue de 100 personnages. Je vous en lis un extrait en pièce jointe.

  A vous maintenant, en espérant que vous allez bien et qu’on pourra se voir avant l’été.

MONIQUE LIT

Bon j’ai lu beaucoup de policiers de Michael Connely  sans doute du à ma paresse, lecture facile (mais romans  bien écrits )et addictive où l’on retrouve de livre en livre l’inspecteur Bosch personnage que j’apprécie vraiment  :je ne vais les décrire mais il y a : »le dernier coyote  » « l’envol des anges  »  »  les égouts de Los  Angeles » « verdict de plomb  « …

En dehors de tout ça j’ai beaucoup apprécié »Les soeurs savantes «  de Natacha Henry qui raconte comme un roman (aussi passionnant d’ailleurs )la vie de Marie Curie et de sa Soeur Bronia .Ces deux femmes étaient intimement convaincues que le progrès scientifique apporterait le bonheur à leurs semblables…

Et puis un pavé de presque 500 pages « Vie et Mort à Shanghai »  c’est un document bouleversant  qui dit le courage d’une femme confrontée à l’une des plus grande aberrations de l’histoire celle de la chine ravagée par les persécutions sous le règne de Mao et des gardes Rouges..c’est une histoire vraie écrite par une femme instruite qui comme elle le dit elle même « les faits sont restées gravées dans ma mémoire »car chaque mot revêtait une importance capitale dont la survie de la personne dépendait C’était en 1966 ….C’est édifiant !!surtout maintenant que la Chine est devenue cette puissance mondiale.

Voilà Vivement le soleil, le retour des amies  de tous ceux qu’on aime et qui nous manque  .

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s