8 mai

L’été dernier Florence a vu ce spectacle à Avignon, Les petites reines, elle en est ressortie avec la banane et le soleil intérieur. Pas de grosse machinerie, mais beaucoup d’humanité . A voir en famille et avec enfants et ados. C’était très plaisant en direct, je ne peux pas garantir ce que donne la captation. allez faire un tour, vous verrez si ça vous plait ou pas ! 

https://www.theatre-paris-villette.fr/spectacle/les-petites-reines-2/

Florence nous conseille également cette exposition virtuelle pour le plaisir des yeux

https://www.francetvinfo.fr/culture/arts-expos/street-art/street-art-notre-deuxieme-tour-du-monde-des-plus-belles-oeuvres-face-au-coronavirus_3949717.html

Myriade de mots, slameuse sur le tard mais pas attardée, aime jouer avec les mots. Son combat : faire changer vos regards sur les malades de Parkinson.

« Hier, j’ai rencontré une Belge hébétée queer … »

Dans le cadre de « DIS MOI DIX MOTS » 2020, un texte sur le long périple périlleux des migrants d’ Afrique de l’ Ouest. Les mots à utiliser : aquarelle – à vau l’eau – engloutir – fluide – mangrove – oasis – ondée – plouf – ruisseler – spitant.

La baraque TV a rencontré Myriade de mots et est allée l’interviewer. Voir ou revoir ce portait de femme sensible.

Je ferme les yeux, j’ouvre les yeux

A bien y réfléchir tout va bien, je pense que le soleil va bientôt se coucher

Le vase de Murano trône au milieu de la table

Je ferme les yeux, j’ouvre les yeux

Finalement ce mal de tête est supportable, cependant j’envisage de prendre un médicament

L’averse orageuse a perlé toutes les feuilles du patio et le soleil les sèche maintenant

Je ferme les yeux, j’ouvre les yeux

Il faudrait que ce gouvernement gicle et que je mange moins de pain

La voisine sort son chien en petite robe fleurie et d’un bon pas

Je ferme les yeux, j’ouvre les yeux

Les courbatures envahissent mes épaules, je pense que je vais bien dormir

Il est 19h23 à la pendule de formica vert d’eau cerné de bordeaux

Je ferme les yeux, j’ouvre les yeux

Je pense un truc peut-être mais je ne l’écris pas, je le garde

Un moucheron plane, tourne, use son carburant devant l’écran de l’ordinateur

J.C. Bertrand A partir d’un texte de Vickie Gendreau

Anne Mauchamp a profité du confinement pour travailler les ocres. Quelques dessins choisis ci-dessous.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s