27 avril

Annie Gorria Luberne nous rejoint à nouveau pour notre plus grande joie. Elle nous dévoile un nouveau tableau qu’elle a illustré d’un poème de sa composition.

Aquarelle Annie Gorria-Luberne

Brume matinale,

Lumière pâle,

Sur l’eau paisible

Flotte un silence indicible,

Pas une onde,

Pas un oiseau de ronde.

Sur les berges moussues,

Un chemin s’insinue

Longeant la transparence.

Retour aux parfums d’enfance,

Multiples fragrances

Multiples essences

Retour au temps des errances,

Pour une bouffée de souvenirs

Illumination toute en sourire…

      A.G.L.

Aujourd’hui, Roger vous propose ce beau texte de Jehan Jonas. Qui se souvient encore de ce musicien, auteur-compositeur-interprète ? Il a bercé sa jeunesse avec ses belles chansons, magnifiquement données aussi par Jean-Marie Vivier (là, j’ai franchement l’impression de parler d’une autre planète, non ?) et sa voix profonde. Je parle d’artistes qui ne passaient jamais à la télé, peut-être un peu à la radio, je ne sais plus… Ces deux-là avaient de la tendresse à revendre, de l’humour, de la poésie plein la guitare. Parmi les bienfaits d’internet, on peut les retrouver et partir loin du confinement au gré de leurs accords et de leurs paroles.

Roger Gaborieau

Le phare

(Jehan Jonas)

Voici qu’l’air et le temps racontent des histoires

De marins comme la mer en a roulé beaucoup,

Les fantômes n’ont plus de cordes à s’mettre au cou,

Alors ils vont rêver assis au pied d’un phare,

Sur le rocher mouillé…

Ils m’ont fait une place et je me suis assis

Nous avons bu longtemps dans les mêmes tonneaux.

Quand j’ai voulu r’partir, je me suis trompé d’bateau

J’me suis planté là à écouter sa vie, à l’écouter parler…

« Je suis le sexe de la mer et je me plante au firmament

Tous ces bateaux qui vont pareils, tu vois, sont un peu nos enfants…

J’en ai connu des filles saoules

Qu’avaient d’l’écume au fond des yeux

Je faisais le plein de mes ampoules

Et dans la nuit, j’y foutais l’feu.

J’ai vu Colomb faire sa croisière

Quand j’étais haut comme trois choux

Tu vas penser que j’exagère

T’auras raison et je m’en fous…

Tu sais l’barbu en quarantaine

Et qui, et qui dort à Paris

Pour dénombrer ses capitaines,

Eh, bien c’est là qu’il s’est assis…

Toujours à la frontière ténue entre émotion, sensibilité et humour, voici d’autres petites clins d’oeil d’Ajesmanne

je crois que j’vais craquer cette fois….. Sylvie V et le con-finement

La suite des aventure de Aude et le journal quotidien et cocasse de son escapade imaginaire autour de la Méditerranée.

un jour, kalimera toujours?
Et pourtant non, c’est mon dernier jour grec. Alors j’entre dans le vif du sujet sans tarder.

Une fois n’est pas coutume, je vais vous présenter directement mon guide du jour. J’ai fait dans le modeste. J’ai choisi le plus beau personnage grec (c’est ce que dit son C.V., j’ai fait mon J.C Dusse…), j’ai choisi celui que je ne pouvais que choisir puisque réputé pour être le protecteur des voyageurs.
image.png Oui, je me suis offert Hermès. Le Vrai. Je mens si je dis que j’ai flashé sur ses yeux?! Adorable, il a fait le détour exprès pour MOI. Mais il faut dire qu’il n’a pas des tarifs de guide si chers que ça, avec sa carte de travailleur handicapé… bein oui, ce n’est sans doute pas ce que vous avez vu en premier sur son portrait, mais il a perdu un bras! C’est bien la peine d’être fils du dieu des dieux pour qu’une tuile pareille vous arrive tiens…
Usain a fait la tête quand il a su qu’il n’était pas le seul Hermès de ma vie, donc il a voulu faire bande à part. Du coup, Ian et lui ont préféré partir à Olympie pour la journée, pour se remémorer des trucs de leurs vies d’avant.

Et Hermès m’attendait…

image.png

au Pirée pour visiter Athènes!
Eustache était bien content d’avoir ses nouvelles lunettes quand on a débarqué: c’est d’un blanc aveuglant cette ville!

Pour détendre Patrick, toujours en mode Agathe, j’ai demandé à Hermy de nous emmener tout d’abord voir un drôle de petit spectacle de danse, image.png celui des evzones. Ça lui a mis une de ces pêches au Pat!
Du coup, allez zhou! Tous à l’Acropole! Eust’ a galéré pour monter, ça glisse beaucoup ces centaines de marches usées par les siècles! Mais le jeu en vaut la chandelle. Même si en réalité on voit bien plus à Londres de l’Acropole qu’à Athènes…
Ensuite nous sommes redescendus à Plaka et nous avons pris un bon déjeuner bien grec: salade grecque, moussaka, baklava. Le tout arrosé de Retsina. C’est toujours aussi dégueux la retsina, mais à Athènes, fais comme les athéniens, et vous savez comme j’ai le sens du sacrifice!
Et tandis que les garçons, tels des spartiates, se délassèrent, je fis un petit peu de shopping, de petits riens, des sandales en cuir, des boucles d’oreilles… Je fais toujours marcher le commerce local moi!
Eustache s’est découvert une passion pour la mythologie. Du coup, je lui ai trouvé un livre qu’il a commencé à dévorer dès que nous sommes remontés à bord.

image.png

Pour ce qui est de la suite de la croisière, je dois vous dire que nous quittons l’Europe cette nuit. Je n’ai jamais quitté l’Europe quand même… Dieux du Ciel! Épatant ce voyage!
Allez, il faut passer à la suite: ce soir je fais le coup de la robe Lacroix! Mais tout d’abord je crois que j’ai mérité un petit passage au spa tiens…
To be continued

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s