31 mars

Aujourd’hui encore et grâce à vos nombreux envois, nous sommes heureux de vous proposer 2 articles en un. Merci à tous de créer et/ou de consulter nos articles.

Yves Cas, astronome amateur de l’association qui lance régulièrement les alertes étoiles aux abonnés à notre newsletter

Chères Baraqueuses et chers Baraqueurs,

Puisque l’occasion est bonne, je trouve, pour s’intéresser à ce qui se trouve au-dessus de nous en permanence, je vous propose mes prévisions astronomiques mensuelles concernant les évènements remarquables visibles à l’œil nu et aux jumelles.
Pour le mois d’avril, ça commence le mercredi 1 aux environs de 6 heures avec un rapprochement planétaire entre Saturne, Mars (juste en dessous de Saturne) et Jupiter (juste à droite) au-dessus de l’horizon Sud-Est aux alentours de 10° au-dessus de l’horizon.
Il faut un horizon dégagé sans collines ou bâtiments. Pour ceux qui ont des jumelles, essayez d’apercevoir les 4 satellites de Jupiter qui ont permis à Galilée de remettre en cause le géocentrisme reconnu par l’église des inquisiteurs.(Tout ne tourne pas autour de la Terre)
Du 2 au 4 avril, vers 21h30, Vénus croise l’amas des Pléiades. Ce spectacle magnifique à l’œil nu et plus encore avec des jumelles nous sera donné à voir 3 soirs d’affilée. A consommer sans modération.

En mars, suivez le ballet matinal des planètes !

https://www.stelvision.com/astro/en-mars-suivez-le-ballet-matinal-des-planetes/


A noter également les 15 et 16 avril la conjonction (ou rapprochement) entre la Lune et les planètes Jupiter, Saturne et Mars (d’Ouest en Est) toujours au-dessus de l’horizon Sud-Est et à une heure encore très matinale avant le lever du Soleil.
D’ici là le confinement sera peut-être terminé.(quoique?)
Et raison de plus en période de travail, se levant tôt, on peut prendre 5 min de plus pour profiter de ce spectacle gratuit et gratifiant permettant de commencer la journée du bon pieds.
En espérant que ce programme vous plaira et vous encouragera .

YVES CAS

kendall hoopes

Monique nous offre un extrait du livre de Peter May « L’île des chasseurs d’oiseaux » »un roman sombre et tourmenté, au suspense inexorable, plongé dans une atmosphère brumeuse qui doit autant aux décors naturels (les îles d’Ecosse) qu’à l’âme des personnages…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s